Accueil du site e-Mongol Voyages individuels sur mesure en Mongolie et vente de produits de Mongolie. Conseils de voyage, photos, videos, informations et annuaire de liens traitant de la Mongolie

 

 

Zud : Un hiver 2010 terrible pour les nomades mongols 

 

Découvrez la Mongolie en toute liberté avec nos programmes sur mesure !

Nous publions cette page - comme nous l'avions fait lors des hivers meurtriers de 2000 et 2001 - pour reporter la situation des nomades mongols confrontés dans la plupart des régions à des conditions climatiques extrêmes qui déciment leurs troupeaux dont ils dépendent.

Le risque est grand que cet hiver 2010 génère une nouvelle vague d'exode vers la capitale par la sédentarisation forcée des familles qui auront perdu tous leurs troupeaux.

Nous reportons aussi les actions destinées à apporter une aide directe aux familles nomades, essentiellement alimentaire pour les animaux. Comme celle de l'Association Guillaume de Rubrouck, voir ci-dessous.

Pour notre part, nous soutenons directement les familles que nous connaissons par des dons sur fonds propres, principalement celles avec lesquelles nous collaborons pour l'accueil des voyageurs de nos circuits.

Merci de nous signaler tout projet, initiative ou information dont vous auriez connaissance.

 

A Ulaanbaatar, l'équipe e-Mongol


 Dernière mise à jour : 18 avril 2010

 

 L'hiver rigoureux suivant un été sec entraîne la famine des troupeaux et la ruine des nomades

 

  Les mongols appellent Zud - ou Dzud - des

  conditions hivernales extrêmes qui empêchent le

  pâturage et causent la mort des troupeaux. Un seul

  hiver de Zud peut tuer plusieurs millions de têtes de

  bétail. Les Zud successifs de 2000 à 2002 ont causé

  au total la mort de plus de 11 millions de bêtes.

 

  Cet hiver, le Zud affecte près de 90% de la Mongolie

  avec des températures très basses et surtout des

  chutes de neige importantes qui couvrent de plusieurs

  dizaines de centimètres la quasi totalité des steppes et

  bloque ou ralentit fortement les déplacements.

                      

A ce jour le Zud a causé la mort de plus de 3 millions de bêtes et le gouvernement estime que le total des pertes pourrait atteindre 4 à 5 millions au printemps.

La FAO (Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture) reportait début février que 14 des 21 aimags (provinces) étaient gravement touchées par les conditions climatiques et que 21.000 familles nomades étaient exposées à un risque de pénurie alimentaire. D'après le Ministère de l'Agriculture, ce sont au total plus de 120.000 familles qui sont touchées par le Zud. 

 

Les familles touchées sont confrontées à une possible insécurité alimentaire, et à une baisse de leurs moyens d'existence devant la chute rapide de leurs revenus en espèces et la forte hausse des prix du fourrage par rapport à l'an dernier.
Faute d'une assistance dans les plus brefs délais, la pauvreté diffuse entraînera une migration de masse vers les villes dans les prochains mois, comme celà s'était déjà produit au début de ce siècle. La population de la capitale a presque doublé en 10 ans du fait des exodes ruraux successifs, principalement après le Zud de 2001.

Mais aussi, et dirions nous surtout, les nomades sont désespérés de leur impuissance à sauver leurs bêtes et de la menace de l'abandon forcé de leur liberté chérie d'enfants de la steppe.

 

Les animaux meurent de faim et d'épuisement plus que du froid lui-même. L'été 2009 très sec dans la plupart des régions n'a pas permis aux animaux de se constituer suffisamment de réserves, pas plus qu'elle n'a permis aux éleveurs de constituer suffisamment de réserves de fourrage. 

 

La couche épaisse de neige - de 20 à 120 cm - qui est tombée dès novembre interdit aux animaux de brouter les restes de la rare végétation ayant poussé l'été dernier.

 

Les températures, pour être extrêmement rigoureuses, ne sont pas anormalement basses pour la moyenne des rudes hivers mongols. Ce sont les hivers précédents qui ont été plutôt anormalement "doux" pour la région.

 

On a enregistré cet hiver des températures de - 40°C dans de nombreuses régions, et de - 50° C dans la province d'Uvs au nord-ouest du pays. 

Ces températures, si elles sont montés en épingle par les médias, ne sont pas inhabituelles pour la région qui a vu pire. Notamment des températures ayant chuté en dessous de - 60° C pendant 3 semaines en janvier 2007.

 

Le début du printemps qui s'annonce reste très froid, et corresponds à la période de naissance des bébés animaux. Les bêtes survivantes étant affaiblies, et les réserves de fourrage de la plupart des éleveurs épuisées, les nouveaux-nés déjà menacés par un froid intense risquent de souffrir d'un allaitement insuffisant.

 

   Face à cette situation, le gouvernement de la Mongolie

   a décrété l'état de catastrophe naturelle dans un peu

   plus de la moitié du pays, et à fait appel à l'aide  

   internationale. 

   La Chine a déjà fourni à la Mongolie voisine une aide

   d'un montant de dix millions de yuans (1,5 million de

   dollars), selon l'agence Chine nouvelle.

   Les pertes économiques étant elles estimées par la

   FAO à 62 millions de dollars.

   Le gouvernement a aussi voté une enveloppe de 2,6

   millions de dollars pour les zones les plus touchées. 

   Mais selon l'ONU, 6 millions de dollars supplémentaires

seront nécessaires pour nourrir les animaux encore en vie et éliminer les carcasses des bêtes mortes.

 

Pour le moment, ce sont des ventes de fourrage à prix réduit, le transport d'aliments pour le bétail, couvertures et autres fournitures d'urgence qu'organisent les Autorités mongoles. Ces opérations sont compliquées par la neige qui bloque les pistes.

 

Les autres aides reçues ou annoncées à ce jour :

 

- des produits de première nécessité (vêtements, médicaments, nourriture, fourrage, générateurs, carburants...) reçus de Turquie, Russie et Chine pour une valeur d'1,3 million de dollars, ont été envoyés d'Ulaanbaatar le 11 mars par 115 camions dans 21 provinces de Mongolie. 

- La Banque Mondiale va verser un million de dollars pour acheter de nouveaux animaux pour les nomades touchés

- Vision of World a versé 500.000 dollars pour aider les nomades

- L'ONU va verser un fonds de 300.000 dollars pour l'élimination des carcasses

 

Les animaux domestiques ne sont pas le seuls à souffrir du Zud et la faune sauvage est également décimée, notamment par les témoignages que nous avons reçus, les mouflons Argali et les chèvres sauvages Yangir dans le Gobi.

 

François, pour l'équipe e-Mongol 

 

 

Ressources Web

 

Carte en temps réel de l'enneigement en Mongolie

 

Le "dzud", une calamité pour les nomades mongols et leurs troupeaux

L'EXPRESS le 18/03/2010

 

Article Wikipédia sur le Zud
01/03/2010

 

Hiver extrême en Mongolie 
LE FIGARO le 25/02/2010

Le climat cause la pénurie alimentaire en Mongolie
FRANCE 2 le 09/02/2010

Le froid extrême décime le bétail en Mongolie, selon la FAO 
FAO le 08/02/2010

 

 

  Photos du Zud dans le Gobi - Mars 2010
 

 

Ces images ont été rapportés par des membres de l'équipe e-Mongol au cours d'un voyage dans le sud Gobi du 10 au 15 mars 2010, dans le cadre d'un projet de soutien aux éleveurs de chameaux. 

Cliquez sur les photos pour les agrandir

 

  Mongolie-Mongolia-Gers in south of Tov aimag.jpg (83544 octets) Mongolie-Mongolia-Truck stuck in snow, 50 kms south of UB.jpg (54372 octets)
 

Yourtes sous la neige 

(Province de Tov)

Famille bloquée par la neige dans la tempête

(Province de Tov)

 

Cette famille progressait difficilement avec ses chevaux et du fourrage, le chauffeur devant continuellement déblayer la neige.

 

  Mongolie-Mongolia-Sheeps looking for grass.jpg (61476 octets) Mongolie-Mongolia-Camels stop in snow storm, Huld soum, Omnogobi aimag.jpg (36678 octets)
 

Moutons cherchant à se nourrir 

(Province de Tov)

 

Troupeau de chameau pris dans la tempête de neige 

(Province de Dundgobi)

 

  Mongolie-Mongolia-Ger lost all goats, Huld soum, Omnogobi aimag.jpg (79228 octets) Mongolie-Mongolia-Animals dead in pasture, DundGobi aimag.jpg (40390 octets)
 

Cette famille a perdu la totalité de ses 400 chèvres

(Province de Dundgobi)

 

Animaux morts dans la steppe

(Province de Dundgobi)

 

 

Mongolie-Mongolia-Ger in snow storm, Dundgobi aimag.jpg (20545 octets)

Mongolie-Mongolia-Dying baby camel, 100 kms south of UB.jpg (69635 octets)
 

Yourte dans la tempête de neige 

(Province de Dundgobi)

 

Jeune chameau d'1 an à l'agonie

(Province de Tov)

 

Cette malheureuse bête affamée et perdue est restée à bout de force couchée dans la neige pendant une tempête d'une journée, et ses chances de survie sont malheureusement très minces.

 

  Mongolie-Mongolia-Old camel dead from winter hardness, Huld soum, Omnogobi aimag.jpg (133977 octets) Mongolie-Mongolia-Wind poured snow full in winter shelter.jpg (49283 octets)
 

Carcasse de chameau

(Province de Dundgobi)

 

Les chameaux sont les animaux qui résistent le mieux à la famine et au froid extrême des Zud, mais certains n'y survivent pas, surtout les plus vieux comme celui-ci 

 

Campement d'hiver rempli de neige

(Province de Tov)

 

Chaque famille nomade possède un camp d'hiver abrité du vent et avec des enclos et bergerie en bois ou en pierre pour protéger les animaux des intempéries et des attaques de loups. Cet abri a été complètement rempli par la neige apportée par le vent et a été rendu inutilisable.

 

  Mongolie-Mongolia-Baby camels before milking, camels milked for year around, Huld soum, Dundgobi aimag.JPG (2844249 octets) Mongolie-Mongolia-Sunset, Huld soum, Dundgobi aimag.jpg (50183 octets)
 

Bébés chameaux attachés pendant la traite

(Province de Dundgobi)

 

Chameaux dans le soleil couchant

(Province de Dundgobi)

 

Mongolie-Mongolia-Milking camel, half of milk to owner, half to baby.jpg (212943 octets)

Mongolie-Mongolia-Baby cheeps are feeded by camel milk.jpg (207232 octets)

 

Traite des chameaux

(Province de Dundgobi)

 

La moitié du lait est pour le jeune chameau, l'autre moitié pour l'éleveur

 

Agneaux nourris au lait de chameau

(Province de Dundgobi)

 

Les mères sont mortes ou trop faibles pour donner du lait et les agneaux ou chevreaux ne peuvent survivre au Zud que s'ils sont gardés au chaud sous la yourte

 

 

Mongolie-Mongolia-Camel breeder.jpg (165912 octets)

Mongolie-Mongolia-Camel pasture, unlimited steppe continue hundred miles.jpg (155443 octets)

 

Éleveur de chameau

(Province de Dundgobi)

 

Troupeau de chameau au pâturage

(Province de Dundgobi)

  Mongolie-Mongolia-New babies arrived, camel give birth to single baby ones per 2 year.jpg (166059 octets) Mongolie-Mongolia-Desert steppe riders on motocycle.jpg (172826 octets)
 

Chameaux nouveaux-nés

(Province de Dundgobi)

 

Les chamelles ne donnent naissance que tous les 2 ans à un seul chamelon

 

Nomades se déplaçant en moto dans le désert

(Province de Dundgobi)

 

La moto (russe mais de plus en plus chinoise)  est un moyen de transport très répandu chez les nomades. Et très utilisé cet hiver car les chevaux survivants sont trop faibles pour être montés.

 

 

Mongolie-Mongolia-Water is taking from 10 kms away in this desert steppe.jpg (319305 octets)

Mongolie-Mongolia-Man seeing off us gestures come back again.jpg (202403 octets)

 

Chameaux bâtés pour la monte

(Province de Dundgobi)

 

L'eau est puisée à plus de 10 km du campement

Famille nomade

(Province de Dundgobi)

 

Ce geste au départ signifie "revenez vite nous voir"

 

 

Mongolie-Mongolia-crow and vultures are full stomack during Zud.jpg (104839 octets)

Mongolie-Mongolia-Our landcruiser.jpg (118152 octets)

 

Corbeaux et vautours

(Province de Tov)

 

Ce sont bien les seuls animaux qui profitent du Zud !

 

 

Le Land cruiser de l'équipe e-Mongol dans la tempête

(Province de Tov)

  Appel aux dons de l'Association Guillaume de Rubrouck
 

 

 

L'opération lancée par l'Association Guillaume de Rubrouck est maintenant close,

n'envoyez plus de dons svp !

 

La somme de 6500 Euros a été collectée et a transmise au Soum de Bulgan; une partie sera utilisée pour aider à la transhumance de printemps d'autant plus rendue nécessaire par les inondations dans les vallées qui sont causées par la fonte des neiges.

Lire ci-dessous le communiqué de l'Association qui dresse un bilan de cette opération.

 

Merci aux visiteurs du site e-Mongol qui ont participé à cette aide par leurs dons.

 

 

 

2 mai 2010

 

 

A tous les amis de Guillaume de Rubrouck et de la Mongolie

Chers amis,

L’association Guillaume de Rubrouck remercie chaleureusement toutes celles et ceux qui ont répondu à l'appel lancé le 11 mars derniers en vue de venir en aide aux familles d'éleveurs de Bulgan, Hovd Aïmag. Elle remercie aussi chaleureusement celles et ceux qui l'ont relayé auprès de leur entourage, sur leur site Internet ou dans les medias. La liste des donateurs sera publiée sur notre site Internet. Toute personne qui en fera la demande se verra donner toutes facilités pour vérifier l'exactitude des comptes en rapports avec cette opération.

Grâce à vous tous, 6 500 Euros ont été collectés et la totalité a été transférée le 13 avril dernier à Bulgan. 2 500 Euros ont été versés à l'association Chin Husliin Zam nouvellement créée à Bulgan par notre amie B. Munkhtuya et 4 000 Euros sur le compte du Sum de Bulgan réservé aux situations d'urgence. Nos deux partenaires se sont entendus pour procéder ensemble à la distribution de l'aide aux éleveurs, majoritairement sous la forme d'aliments pour le bétails mais aussi, étant donné les risques nouveaux apparus avec la fonte des neiges, en aidant ceux qui sont maintenant menacés par les inondations à se déplacer vers les pâturages de printemps. Un bilan faisant apparaître le nombre de familles aidées, et la forme prise par cette aide, sera transmis par nos partenaires et fera l'objet d'un nouveau communiqué.

Merci à tous de votre générosité, merci pour votre aide, merci de votre confiance.

Eric Massé, président
 

 


 

11 mars 2010

 

Nous reproduisons ici l'appel lancé par cette Association, dont e-Mongol est partenaire, par la voix de son Président Eric Massé

 

A tous les amis de Guillaume de Rubrouck et de la Mongolie

Chers amis,


Après les premiers messages d'alerte de janvier dernier, relayés par les médias, sur la nouvelle catastrophe climatique qui touche la Mongolie, vous avez été nombreux à vous émouvoir de cette situation et nombreux aussi à souhaiter que l'association Guillaume de Rubrouck réponde à l'appel lancé par le Ministre des Affaires Etrangères de Mongolie aux Gouvernements et aux ONG, d'autant que les responsables de cette situation, probablement due au réchauffement de la planète, sont pour l'essentiel nos pays industrialisés.

Les régions de l'ouest sont les plus touchées, le Soum de Bulgan a même fait l'objet d'un reportage à la télévision mongole. Après la sécheresse et les mauvaises récoltes de 2009, il a subi des températures extrêmement basses, jusqu’à - 42° et de très importantes chutes de neige. La couche de neige oscille depuis plusieurs mois entre 45 et 100 centimètres sur l'ensemble du territoire (grand comme le Nord et le Pas de Calais réunis). Les 1300 éleveurs du Soum sont, avec leur famille, durement touchés par la catastrophe ; 40% des 240 000 bêtes que comptaient leur cheptel l'an dernier sont mortes et ce pourcentage risque d'atteindre les 70%, presque toutes les femelles ont perdu leurs petits. Ces chiffres, qui ne sont que des moyennes, recouvrent des situations parfois dramatiques.

Selon les indications de M. Bayarsaikhan, une somme de vingt Euros, en moyenne, suffirait pour donner à chaque éleveur une chance de sauver ce qui reste de son troupeau, vingt Euros lui permettraient d'acheter assez de fourrage pour tenir jusqu'au dégel, lui permettre de pouvoir reconstruire à partir du mois de mai. 

Avec l'aide de ses adhérents et amis, l'Association Guillaume de Rubrouck est donc en mesure d'aider significativement les éleveurs de Bulgan à franchir l'obstacle de ces derniers mois d'hiver. Chers amis de Guillaume de Rubrouck, chers amis de la Mongolie, nous n’en avons pas l’habitude et nos amis mongols n’ont pas l’habitude de le demander, mais aujourd’hui, nous vous appelons à faire un don qui témoignera de notre solidarité.

                                              20 Euros peuvent sauver une famille d'éleveurs de la ruine, 
                                      chacun d’entre nous peut aider une ou plusieurs familles de Bulgan.

Nous prenons l’engagement que la totalité des sommes collectées sera transmise à Bulgan, elles serviront d’abord à acheter du fourrage ou des produits de première nécessité pour les éleveurs en difficulté. Nous travaillerons en liens étroits avec le Gouverneur de Bulgan (1)

Parallèlement nous prenons l’engagement d’étudier, avec nos partenaires en Mongolie et à Bulgan, les dispositifs qui pourraient être mis en place pour tenter de limiter les pertes lorsque le prochain zud se produira. Si la situation climatique et la situation des éleveurs s’améliorent avant que les sommes collectées ne soient entièrement utilisées nous prenons l’engagement que le reliquat sera consacré à la mise en place de ces dispositifs (2)

L’association Guillaume de Rubrouck prendra à sa charge tous les frais qui ne seront pas liés directement à la réalisation de ces actions (frais bancaires, taxes, etc.), elle versera une part de ses fonds propres ainsi que les 1 000 Euros offerts pour des actions de solidarité avec Bulgan par nos amies scoutes JEM de Cambrai, Marine, Julie, Claire et Aurore. 


                                         20 Euros peuvent sauver une famille d'éleveurs de la ruine, 
                                              chacun d’entre nous peut aider une ou plusieurs familles de Bulgan.

Envoyez vos dons (3)
- Par chèques à l’ordre de l’association Guillaume de Rubrouck, adressés au siège et portant au dos la mention 
« ZUD MONGOLIE 2010 ». 
- Par virement à notre compte bancaire : nous contacter pour en obtenir les références.

A Rubrouck, le jeudi 11 mars 2010
Éric Massé


A lire : Lettre de Munkhtuya présentant la situation à Bulgan début février (en anglais)


(1) Correspondants et partenaires : S. Bayarsaikhan, Gouverneur de Bulgan, T. Altantsetseg, notre représentante en Mongolie, Gaby Bamana avec l’ONG Tea Foundation qui mènent une opération similaire dans l’Aimag de Gobi Altaï et celui de Bayankhongor, B.Munkhtuya, professeur d’anglais à l’Ecole N°1, fondatrice à Bulgan d’une association ayant pour but de faire vivre le jumelage avec Rubrouck et partenaire habituelle de Jill Howe, responsable d’une ONG implantée de longue date à Bulgan.

(2) Il faut signaler que le problème de l’eau et les épisodes de sécheresse dont a été victime la Mongolie ces dernières années ne sont évidemment pas sans rapport avec les difficultés qu’ont les éleveurs à faire face aux conséquences du zud. Nous rappelons donc que la Commune de Rubrouck est porteuse de très importantes opérations de coopération décentralisées dans ce domaine, à Tugrug dans l’Aïmag de Gobi Altaï et bientôt à Bulgan même, en partenariat avec notre association, grâce au savoir faire, à l’énergie et sous la maitrise d’œuvre de l’association AREED et avec le soutien de l’Agence de l’Eau Artois-Picardie. Ces opérations feront l’objet d’un prochain communiqué. L’association AREED avec l’ONG « Era Development » mène également une opération de soutien aux éleveurs dans le Gobi Altaï.

(3) Vous recevrez en retour un reçu qui vous donnera droit à une réduction des impôts sur les revenus de 2010 (payables en 2011) égale à 66% du montant de votre versement.


Association Guillaume de Rubrouck

Café de la mairie - 4, route de Broxeele

59285 RUBROUCK

guillaumederubrouck@wanadoo.fr

haut de la page


I Présentation de la Mongolie I Géographie de la Mongolie I Climat de la Mongolie I Population de la Mongolie

Nature de la Mongolie I Culture mongole I Vie des nomades de Mongolie I Religion en Mongolie

Histoire de la Mongolie I Économie de la MongolieTourisme en Mongolie I Actualité de la Mongolie en France I Bibliographie sur la Mongolie I Vidéos de Mongolie I

visiteurs depuis le 15/11/99

 

 
Vous êtes ici : Accueil > Mongolie > Zud 2010
 

FreeFind   Rechercher sur le site 

 

© e-Mongol.com